La Charte du Bibliothécaire Volontaire

Bibliothecaires volontaires

  Michèle        Annie            Nicole             Joël        Jacqueline     Monique      Michèle      Sophie

diapositive2.jpg

Considérant que :

  •                 Professionnalisme et volontariat ne s’opposent pas en matière de bibliothèque, mais s’appuient l’un sur l’autre ;
  •                 Les volontaires sont indispensables au fonctionnement d’un service de lecture publique dans les petites communes et que ce volontariat implique l’acceptation de contraintes qui doivent avoir leur contrepartie ;
  •                 Les professionnels sont  indispensables dès que la population de la commune ou du groupement de communes responsables de la bibliothèque atteint 2 000 habitants et qu’ils assument l’assistance technique dont ont besoin les volontaires ;
  •                 Le conseil supérieur des bibliothèques a adopté la présente charte du bibliothécaire volontaire auprès des bibliothèques départementales du prêt (…)

Article premier

Le bibliothécaire volontaire affirme son engagement personnel auprès de la collectivité, au sein d’un service public de lecture dont il reconnaît les contraintes et assume les responsabilités.

Article 2

Le bibliothécaire volontaire propose son temps et sa compétence au service de la collectivité, et reconnaît que l’autorité publique s’exerce sur son activité volontaire. L’autorité publique reconnaît le bibliothécaire volontaire comme un agent du service public.

Article 3

Le bibliothécaire volontaire collabore avec les bibliothécaires professionnels, dans un esprit de complémentarité au service des usagers actuels, potentiels et futur de la bibliothèque. Il accepte d’être encadré par ces professionnels. Il a le droit à recevoir les responsables correspondant à ses compétences.

Article 4

La formation professionnelle est un droit et un devoir du bibliothécaire volontaire. Des formations doivent être proposées sous les formes les plus appropriées au bibliothécaire volontaire, qui a soin de parfaire sa nécessaire formation initiale par une formation continue.

Article 5

Le bibliothécaire volontaire offre son engagement sans contrepartie de rémunération.

Article 6

Toutefois, il a le droit à entière indemnisation pour toutes les dépenses engagées à l’occasion de son activité volontaire, et notamment sa formation, ses frais de déplacement et, le cas échéant, ses frais d’assurance.

Article 7

Le bibliothécaire volontaire est responsable des biens qui lui sont confiés, et du service dont il a la charge. Il a le droit à toute la protection publique contre les risques encourus au cours de son activité volontaire.

Article 8

Le bibliothécaire volontaire accepte de s’engager pour une durée et une régularité déterminées, en accord avec l’autorité publique. Il ne saurait être écarté sans motif grave ou nécessité de service et sans concertation préalable

(Rapport du Conseil supérieur des bibliothèques : 28 janvier 1993)

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.